Je ne veux pas d'enfant
Minimalisme

Je ne veux pas d’enfant

Le 2 Mai dernier, mon premier essai intitulé “Childfree – Je ne veux pas d’enfant” a été publié aux Editions Spinelle ! Un sujet très important à mes yeux puisque depuis que j’assume le fait de ne pas vouloir fonder une famille, et plus la trentaine approche, j’entends tout et n’importe quoi au sujet de la maternité.

Je suis égoïste. Je suis immature. Je n’ai pas rencontré la bonne personne. Je vais mourir seule. Je participe à l’extinction de l’espèce humaine. Je ne suis pas normale.

Autant de réflexions déplacées que je n’ai au début tout simplement pas compris. Lorsque je dis que je ne veux pas d’enfant, je pense simplement évoquer un choix personnel, qui n’entrave en rien la vie des autres. Et pourtant, il semblerait que la famille soit si sacrée qu’il soit impossible de souhaiter un choix de vie différent de la norme.

Et c’est le cas. Bien que nous soyons en 2019, que nous vivions dans une société libre, plutôt très évoluée, nous n’avons jamais vraiment remis en question le modèle familial classique. Pire, nous restons enfermés dans une sorte de cheminement de vie linéaire et standardisé (études, CDI, maison à crédit, jardin, chien et enfant), alors que nous évoluons et que notre société bouge elle aussi.

Loin de moi l’idée de vous dire qu’il faut arrêter de faire des enfants : le but de cet ouvrage “Childfree – Je ne veux pas d’enfant ” a simplement pour ambition de questionner ce cheminement de vie, de déconstruire ce Saint-Graal qu’est la fondation d’un foyer. Je considère personnellement que je ne souhaite pas d’enfant pour plusieurs raisons :

  • Je n’en ressens ni l’envie ni le besoin (et cela vaut pour moi mais aussi en tant que couple)
  • Je considère qu’un enfant serait une entrave à ma vie, à mes projets
  • J’ai conscience des problématiques sociales, économiques et écologiques que nous allons subir à l’horizon 2050 et, face à un monde incertain en pleine mutation, je ne souhaite pas faire un enfant
  • J’ai peur de la grossesse et de l’accouchement

Au sein de mon essai, j’évoque donc de manière plus détaillée les diverses raisons citées plus haut, et bien d’autres.

Dans une seconde partie, je parle aussi de toutes ces phrases, ces jugements, que des personnes plus ou moins proches nous assènent sans ménagement. Pour moi, ces réactions virulentes sont en partie dues au fait que le sujet de la non maternité est très peu remis en question, qu’il est aussi peu médiatisé et que la parentalité est encore aujourd’hui vu comme la consécration, le but ultime de nos vies et a fortiori de nos vies en couple.

Nous sommes plus de 7 milliards d’humains, et il y a autant de possibilités et de chemins de vie que de personnes. On ne devrait pas faire un enfant par convention sociale, pour rabibocher son couple, ou juste parce que “c’est comme ça”. Un enfant est certes une envie à deux, mais qui doit être raisonnée et rationalisée.

Voici plusieurs liens si vous souhaitez avoir accès au livre (11 euros ou 6 euros en E-book) :

Bienvenue 1
Bonjour et Bienvenue ! Je m appelle Bettina, j ai 27 ans. J opère une grande transition dans ma vie et ma maison depuis un an, je te partage donc mes trouvailles et conseils sur ce blog !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *